Rechercher
  • Philippe Deaudelin

À quoi ressemblera l’immobilier post Covid-19 ?

La Covid-19 a frappé le monde entier avec une force de frappe et une rapidité hors du commun. Ce virus a su neutraliser la terre entière pendant plusieurs mois. Encore aujourd’hui plusieurs questions persistent; Qu’est-ce qui nous attends d’ici quelques semaines voir quelques mois? Dans le monde de l’immobilier, une question est sur toutes les lèvres ; À quoi ressemblera le marché immobilier post-Covid-19?

Selon l’article paru dans le journal La presse écrit par Stéphanie Grammond, la Covid-19 a créé un inévitable ralentissement du marché immobilier. Voici donc les points intéressants que je tire de l'article :

  • Le courtage immobilier reprend au Québec, mais c’est la santé et la sécurité des clients qui est mise de l’avant.


  • Encore de la surenchère dans le marché immobilier Québécois.


  • On aperçoit un changement de clientèle du côté acheteur

Premièrement, tel que discuté dans mon article précédent, j’ai dû intégrer dans ma pratique les dispositions nécessaires pour limiter les contacts dans les propriétés en ventes ou que ceux dont je visite avec mes clients acheteurs. Je porte des gants et un masque, tout comme mes clients afin d’éliminer le risque de contagions de quelques façons que ce soit. Nous avons tous une part de responsabilité pour passer au travers de cette pandémie. Je constate également que cette nouvelle méthode de faire, ne freine pas les clients sérieux qui désire vendre ou acheter.


Deuxièmement, même si nous sommes en période de crise, perte d’emploi, confinement, il y a toujours de la surenchère depuis la reprise du marché immobilier. Pourquoi? C’est très simple à expliquer. Dans les deux dernières années le nombre de propriétés à vendre à diminuer énormément mais le nombre d’acheteurs, lui, a grandit. Depuis la crise, plusieurs vendeurs se sont ravisés puisque les acheteurs étaient tous confinés et les courtiers immobiliers se sont vus interdit tout contact avec le public. De plus, il y a eu des vendeurs qui ont dû retirer leur propriété du marché puisqu’ils n’avaient plus la capacité d’acheter. Malgré plusieurs désistements des vendeurs, les acheteurs eux sont restés. Il est évident que certains ont repoussés leur projet à cause de perte d’emploi mais reste que le nombre d’acheteur demeure plus grand que l’inventaire de maison à vendre sur le marché ce qui provoque encore une surenchère.

En terminant, le marché immobilier post-Covid-19 changera le visage de la clientèle Montréalaise pour quelques temps. Avec la grande éclosion de cas dans la métropole, la Covid-19 a fait fuir plusieurs acheteurs étrangers. Dans l’article de Mme Grammond, 3,4% des acheteurs de Montréal sont des clients étrangers. Avec la reprise des activités, j’ai hâte de voir comment cette statistique d’acheteurs étrangers évolura au Québec. À suivre…


Bref, à quoi ressemblera l’immobilier post-Covid-19 ? Comme le mentionne monsieur Dominic Saint-Pierre, vice- président et directeur général de la région du Québec de Royal Lepage, je crois nous aurons un marché un peu plus équilibré dans un avenir rapproché. Sera-t-il au niveau zéro, c’est-à-dire sans surenchère et une diminution des prix ? La réponse est non. L’immobilier post-Covid-19, sera pour un certain temps, une période d’ajustement le temps que la pandémie s’éteigne. Le marché retrouvera son air d’aller en temps et lieux.

Pour le moment, j’espère que chacun retrouvera leur mode de vie habituel et leurs occupations. Pour ce qui est de vos projets immobiliers, n'hésitez pas à me contacter !


38 vues

Pour des informations supplémentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi.

  • Facebook
  • Instagram

CELLULAIRE : 438-391-5281

TÉLÉPHONE : 450-467-1211

COURRIEL : pdeaudelin@viacapitale.com

BUREAU : 365 Boul.Laurier #202, Beloeil, Québec, J3G 4H8

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ME JOINDRE VIA LE FORMULAIRE CI-DESSOUS :