Rechercher
  • Philippe Deaudelin

AMÉNAGEMENT PAYSAGER ÉCOLO : DES ALTERNATIVES POUR UNE COUR PLUS NATURELLE



Grâce à son partenariat avec Écohabitation, Via Capitale est en mesure de mieux informer ses clients et courtiers sur certains éléments pouvant améliorer l’empreinte écologique d’une maison et de ses habitants, en commençant par l’espace extérieur. On n’y pense pas souvent, mais l’entretien de sa cour pour les quelques semaines que dure l’été peut entraîner des ressources importantes, du temps et de l’énergie, en plus d’avoir un impact négatif sur les écosystèmes environnants. Bonne nouvelle : il existe de nombreuses alternatives permettant de profiter de sa cour, tout en vivant en harmonie avec les plantes et espèces qui y vivent. Ces solutions vous permettront également de réduire le temps consacré à l’entretien, vous permettant d’en profiter davantage!


L’eau potable n’est pas éternelle

Avant toute chose, il faut d’abord se poser des questions sur nos habitudes saisonnières. Est-ce que l’eau potable que nous utilisons est toujours employée à bon escient? Il n’est pas toujours essentiel d’user d’eau propre à la consommation pour ses passe-temps ou travaux extérieurs.

Remplacez plutôt l’eau potable par de l’eau de pluie. Lorsqu’elle est filtrée, elle peut être réutilisée pour le jardinage, par exemple. Il faut penser à un système d’écoulement en pente qui permettra de recueillir l’eau et ensuite prévoir un système de filtration.

Chaque année, le Québec reçoit en moyenne 80 000 litres d’eau de pluie[1]. Rappelons-nous, lors de grosses averses, l’eau s’écoule sur nos sols et se perd d’aussitôt vers les égouts fluviaux. Pourquoi ne pas préserver cette eau avec des bassins de rétention pour ensuite la réutiliser pour son jardin? La toilette du chalet, alimenté par un puit, peut également être desservie par de l’eau de pluie, pour une solution économique et écologique.


Parce que le gazon n’est pas toujours plus vert chez le voisin

Nous sommes plusieurs à aimer nos pelouses bien vertes, et pour y arriver, des quantités inestimables d’eau sont utilisées, en plus de traitements chimiques qui polluent la nappe phréatique. Considérez cette alternative : remplacez votre pelouse conventionnelle par un recouvrement composé de différentes plantes comme le trèfle, le thym et diverses plantes rampantes ou succulentes. Fini les engrais chimiques, insecticides et le gaspillage d’eau potable! Avec le couvre-sol, on améliore d’année en année la qualité de notre sol, on attire les abeilles et on repousse les nuisibles et plus encore, on sauve du temps en entretien.

Les piscines écologiques : adieu au chlore et produits chimiques

Quoi de mieux que d’avoir une étendue d’eau naturelle dans sa propre cour pour se sentir en pleine nature! Les piscines écologiques ou étangs de baignade sont certainement celles qui seront privilégiées un peu partout à travers le Québec d’ici quelques années. Dans les faits, il s’agit d’une cavité creusée dans le sol, remplie d’eau et entourée de différentes plantes qui peuvent, par exemple, servir de filtration naturelle. Ne soyez pas surpris de retrouver certains petits spécimens aquatiques dans ce type de piscine, ils travailleront pour vous afin d’épurer quotidiennement votre piscine!

Vous êtes intéressés à en savoir plus sur l’aménagement paysager écologique? Nous vous invitons à consulter un écocourtier Via Capitale ou visiter le site d’Écohabitation :



https://www.ecohabitation.com/formations/cours/amenagements-exterieurs/.

2 vues0 commentaire