Rechercher
  • Philippe Deaudelin

Les ventes baissent de moitié en Mai 2020

Cette semaine, je vous parle d’une statistique forte intéressante qui couvre l’actualité immobilière post-pandémie. Oui, la situation de la Covid-19 a eu un impact sur le nombre de transactions à travers le Québec. Selon l’article ‘’Les ventes baissent de moitié en mai’’ de Stéphane St-Amour, journaliste local pour le courrierlaval.com, il mentionne un recul de 39% pour ce qui est du nombre de transactions immobilières en comparaisons au mois de Mai 2019.

Est-ce que cette statistique provient directement de la crise que nous subissons depuis les trois derniers mois? Oui et non.

Oui, la crise sanitaire a enlevé un pouvoir d’achat à plusieurs ménages québécois. Beaucoup de personnes ont perdu leur emploi, occasionnant plusieurs défauts de paiement et revenu moindre avec la prestation canadienne d’urgence.



Cependant, l’impact de la crise de la Covid-19 n’est pas responsable en majorité du recul de 39% des transactions immobilières. Il y a un problème majeur qui dure depuis deux et même trois ans. Il manque de propriété sur le marché. Il reste beaucoup d’acheteurs sur le marché qui ne peuvent tout simplement plus acheter car, sur les propriétés inscrites actuellement il y a déjà 4 ou 5 offres d’achat sur 1 seule propriété. Ce phénomène entraine donc de la surenchère pouvant aller jusqu’à 25 000$ au-dessus du prix demandé. Je parle bien sûr de la rive-sud de Montréal.


Je dis toujours à mes clients qu’un achat immobilier est un investissement. Par définition, un investissement sert à accroître le capital et non en perdre. Alors, dans un achat immobilier en situation de surenchère, il est important que le courtier immobilier conseil bien le client afin que l’achat soit un investissement. Bien sûre, tout dépend de la situation du client et de ses demandes.


Pour terminer, oui la crise sanitaire contribue à la baisse de 39% des transactions au mois de mai 2020 comparativement au mois de mai 2019. Cependant, il n’y a plus de maisons à acheter. Vendeur, c’est le temps de vendre. Pour ma part, j’ai une banque d’acheteurs sérieux et qualifiés qui cherchent leurs futures propriétés.




Références: Stéphane St-Amour https://courrierlaval.com/les-ventes-en-baisse-de-moitie-en-mai/ mai 2020

28 vues

Pour des informations supplémentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi.

  • Facebook
  • Instagram

CELLULAIRE : 438-391-5281

TÉLÉPHONE : 450-467-1211

COURRIEL : pdeaudelin@viacapitale.com

BUREAU : 365 Boul.Laurier #202, Beloeil, Québec, J3G 4H8

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ME JOINDRE VIA LE FORMULAIRE CI-DESSOUS :